Se connecter
Ivry sur Seine
Découvrir le lycéeAdministrationLa vie lycéenneCahiers de textes

Accueil > Pédagogie > SVT > Révision pour le bac de SVT

Révision pour le bac de SVT

Génétique et Évolution

Recherche des sens de Génétique

- héritable et transmissible grâce à du matériel physique : CHROMOSOME et chimique ADN

- contenant une information pour la réalisation d’un caractère décelable (phénotype) donc existence de différentes informations (allèles, gènes)

Recherche d’une définition pour Évolution

- changement à différents niveaux d’organisation (allèles de gènes chez un individu ou une population, association d’organismes, gènes dans des espèces différentes, relations entre espèces et avec le milieu dans les écosystèmes)

- au cours du temps (minutes, jours, années, millions d’années)

Thème 1

A1 : Brassages génétiques = Nouvelles combinaisons alléliques

Mécanismes permettant d’obtenir de nouvelles combinaisons alléliques

- Définitions à connaître : méiose, fécondation

- Schémas à connaître : comportement des chromosomes portant des allèles de gènes différents lors de la méiose suivi de la fécondation

- Raisonnement à connaître : lecture de l’évolution de la quantité d’ADN lors de la reproduction sexuée, représentation de croisements et détermination de la localisation de deux gènes par interprétation des résultat d’un croisement test : si 4 phénotypes équiprobables alors les 2 gènes sont sur des chromosomes différents

Livre Bordas TS pages 18, 19, 21, 22 et 31

Anomalies de méiose puis fécondation

- Crossing over anormal : DUPLICATION de gène qui vont subir des mutations différentes (car mutation = phénomène aléatoire) d’où FAMILLE MULTIGENIQUE Livre page 26

Exemple de la famille des globines, de la famille des opsines, des familles de gènes d’hormones ou de gènes du développement

- Mauvaise disjonction des chromosomes homologues lors de la méiose : conséquence possible après fécondation MONOSOMIE ou TRISOMIE

- Absence de séparation des chromosomes homologues : POLYPLOIDISATION

- Fécondation anormale entre deux espèces différentes : HYBRIDATION

A2 : Diversification du vivant

- Raisonnement à connaître : identification d’éléments pertinents dans des documents pour comprendre l’apparition de nouveaux phénotypes

Livre page 54

A3 : De la diversification du vivant à l’évolution de la biodiversité

Compréhension en 3 parties

1) Mécanismes générant de la biodiversité

Au niveau de l’individu ou de la population

Mutations, échanges de gènes, gènes sauteurs, symbiose, expression différentielle de gène et apprentissage

Au niveau des espèces

Duplications de gènes et mutations, polyploïdisation, hybridation, échanges de gènes, symbiose, expression différentielle de gène et apprentissage

Au niveau des écosystèmes

Échanges de gènes, symbiose, expression différentielle de gènes sous l’effet du milieu

2) Mécanismes de tri de la biodiversité

au niveau des POPULATIONS

- Aléatoire : DERIVE GENETIQUE (souvent quand l’effectif de la population est faible : on ne peut pas savoir quels adultes participeront à la reproduction sexuée)

- Ciblé et donc évolution de la fréquence allélique prévisible : SELECTION NATURELLE (certains organismes participent de façon préférentielle à la procréation, leurs allèles sont donc préférentiellement transmis)

3) Mécanisme permettant l’individualisation de nouvelles espèces : SPECIATION

Apparitions de barrières entre diverses populations au sein d’une espèce

Barrières physiques, chromosomiques, éthologiques sous l’effet du climat, de la tectonique …

Une ESPECE est une population d’individus se ressemblant, potentiellement interféconds, génétiquement isolée d’autres populations sur un laps de temps donné

- Raisonnement à connaître : identification d’éléments pertinents dans des documents pour comprendre les mécanismes à l’origine de l’apparition ou la disparition d’espèces

Livre pages 74 et 75

A4 : Un regard sur l’évolution de l’Homme

Compréhension scientifique de la parenté de l’homme avec tous les autres organismes en particulier les primates et les mammifères

Parenté de l’Homme communicable sous forme d’arbres phylogénétiques

- l’Homme a des spécificités : BIPEDIE liée à la position du trou occipitale du crâne, à un bassin large, des fémurs rentrants, une voûte plantaire, des orteils non opposables, CULTURE liée à un cerveau développé
- l’Homme est d’autant plus proche parent ou cousin d’une espèce qu’il partage plus de nouveaux caractéristiques nouvellement apparues avec elle. Ils descendent d’une population ancestrale commune DAC (dernier ancêtre commun) qui a hérité et/ou acquis les caractères partagés.
- L’Homme a des caractéristiques propres, des caractères partagés avec les primates (pouce opposable, ongles), avec les mammifères (placenta, glandes mammaires …)

Mécanismes à l’origine de la diversification Homme / Chimpanzé

98% de similitude des génotypes, mais position et expression différentielle de certains gènes

- Raisonnement à connaître : identification d’éléments pertinents dans des documents pour pouvoir placer des fossiles dans l’histoire évolutive de l’Homme

Livre pages 100 et 101

A5 : La vie fixée des plantes : relation entre organisation et mode de vie : résultat de l’évolution

Compréhension des liens défis par rapport au milieu / phénotypes / mécanismes à l’origine du phénotype

Thème 2 :B1 La plante domestiquée

Intérêts de la domestication :

- pour l’alimentation humaine ou animale(plus rentable, plus respectueuse de l’environnement, plus adaptée au lieu ou au climat, plus nutritive …),
- pour la santé (molécules actives antalgique, anti-inflammatoire, anti-tumorale, antivirale, antibactérienne, anti-parasitaire …),
- pour l’art (pigments, fleurs …),
- pour la construction (bois, isolant …)

Mécanismes de domestication

Livre page 275